Se maquiller le teint

Zoom sur le blush

zoom blush

Meilleur allié de votre bonne mine quotidienne, le blush est le produit phare pour apposer la touche finale à votre maquillage du teint. Qu’il soit rosé, abricoté, prune ou marronné, il apporte cette petite touche de couleur qui fait la différence. Pour réveiller le teint, rien de mieux que de le manier à la perfection.

Un effet bonne-mine et un teint naturel avec le blush !

Attention à choisir une texture adaptée à votre type de peau et une couleur qui puisse se fondre à votre carnation…

1 – VOUS AVEZ DIT « BLUSH » ?

Appelé aussi « fard à joues », le blush existe depuis la nuit des temps puisqu’il se portait déjà en Egypte antique, sous forme de pigments couleur ocre. Son but ? Sculpter le visage tout autant que mettre en lumière les zones bombées de celui-ci. En anglais, « to blush » signifie littéralement « rougir » : la juste dose de makeup devrait donc vous créer une mine fraîche et glowy.

2 – SAVOIR CHOISIR SON BLUSH

Comme pour tout produit de maquillage pour le teint, mieux vaut choisir son blush en fonction de sa texture et sa teinte, pour éviter les faux pas. Mat, irisé, en poudre, en crème ou encore en stick, le blush peut se porter de multiples façons, à condition de l’adapter à votre type de peau.

LA TEXTURE

Le plus connu de tous reste le blush poudre. Sa petite boîte ronde a été mise sous les projecteurs grâce à la marque Bourjois dès le début du 20ème siècle. Il est l’allié parfait des peaux mixtes à grasses qui sont à la recherche d’un résultat velvet, mais peut cependant se choisir irisé pour apporter une touche de glow au visage. Pour l’appliquer, il vous suffit de dégainer un pinceau biseauté assez fourni pour placer la matière sur le bombé de la joue.

Le blush crème est sur le devant de la scène depuis quelques années et permet un résultat ultra naturel et lumineux à souhait. Son plus ? Il est facile à appliquer et glisse sur le fond de teint sans le déplacer. Estompé au doigt, au pinceau ou à l’éponge, il convient parfaitement aux peaux sèches ou déshydratées qui ont besoin d’éclat et d’un produit plus hydratant.

Encore plus éclatant, le blush liquide ou en gelée garantit un teint parfait de par sa texture légère et ses pigments réflecteurs de lumière. Presque formulé comme un enlumineur, il se fait oublier puisque n’a aucun effet de matière sur la joue. Bluffant !

Enfin, le blush en stick s’emporte partout et permet les petites retouches en cours de journée. Veillez cependant à bien l’estomper pour éviter l’effet « barres » trop peu diffuses ou les patches de couleur agglomérés sur la poudre compacte que vous auriez pu appliquer auparavant.

LA COULEUR

Maintenant que vous savez adapter la texture de votre blush à vos envies, penchons-nous sur sa couleur. Prune, bois de rose, beige ou rouge, il existe de nombreuses teintes pouvant mettre en valeur votre carnation et vous donner ce petit air frais « belle des champs » sans beaucoup d’effort.

Les peaux laiteuses préfèreront les tonalités de mauve et rose clair pour revêtir un teint frais et plein d’éclat.

Les carnations aux sous-tons plutôt jaunes peuvent contrebalancer avec des tons froids comme le rose, le prune ou le fuchsia.

Les teints moyens peuvent tout se permettre, à condition d’avoir la main légère : pêche, corail doux, rose… Amusez-vous !

Pour les peaux mattes, les couleurs chaudes apporteront du soleil à votre teint. Misez donc sur l’abricot ou le brun à la limite de la poudre bronzante irisée.

Les peaux noires peuvent oser les couleurs plus intenses comme un corail soutenu, voire même un beau rouge profond. Le tout est de choisir des couleurs au fini mat.
Enfin, pour sculpter votre visage et lui apporter de la définition, appliquez un blush beige soutenu au fini mat juste sous l’os de la pommette. Cet effet d’ombre donne l’illusion d’une structure osseuse plus présente et apporte du caractère à un visage rond.

Vous pouvez aussi accorder les tonalités de votre fard à joues à celles de votre rouge à lèvres. C’est une grande règle bien connue des beauty addicts : si votre ombre à paupières est de couleur froide, la bouche et les joues devront de préférence arborer des tons chauds pour ne pas plomber votre make up !

3 – COMMENT APPLIQUER VOTRE BLUSH ?

Pour un rendu sublime, ne négligez pas l’attention que vous portez à vos soins du visage avant de vous maquiller : choisissez des soins spécifiques (sérum anti rides, anti taches, crème hydratante anti âge ou anti imperfections, un gommage une fois par semaine…) pour traiter votre peau plutôt que de la camoufler.

Pour unifier le teint, commencez d’abord par un fond de teint ou une BB cream, puis corrigez les rougeurs avec un correcteur avec plus ou moins de couvrance. Passez ensuite à l’anti cernes pour illuminer le contour des yeux et fixez le tout avec une poudre libre ou compacte. Dessinez ensuite la ligne de vos sourcils avec un « angle brush » assez fin pour remplir les zones clairsemées naturellement.

Une fois la base appliquée, on passe à la couleur ! Vous pouvez commencer par le maquillage des yeux pour ensuite accorder l’harmonie de couleurs de votre blush et votre gloss. Après l’eyeliner et le mascara (ou les faux cils !), on se penche donc sur le blush :

S’il est en poudre, vous aurez besoin de pinceaux adaptés, comme un pinceau « œuf », un « powder brush » ou un pinceau biseauté. Prélevez un peu de matière et tapotez pour enlever l’excédent, sous peine de ressembler à une poupée russe. Souriez et placez la couleur sur le bombé de la joue en balayant légèrement votre pinceau.

Pour le blush crème et un effet « naked skin », prélevez la couleur au doigt et tapotez la matière sur la partie saillante de la pommette en remontant vers les tempes. Vous pouvez recommencer l’opération jusqu’à obtenir l’intensité souhaitée, toute en transparence.

Si vous souhaitez plutôt sculpter vos joues avec un blush beige pour un effet « poudre de soleil », appliquez la technique du contouring. Creusez les joues et tapotez le blush sous la pommette en remontant vers le bas de l’oreille. En créant cette ombre, votre visage sera comme affiné et parfaitement défini !

CONSEILS BEAUTÉ DE DERNIERE MINUTE

1 – Le blush irisé ne pardonne pas les imperfections, surtout si elles sont en relief. Si votre peau n’est pas lisse, optez plutôt pour un fini mat.

2 – La règle d’or avec le blush sera toujours d’avoir la main légère et de l’estomper au maximum à l’aide d’un gros pinceau kabuki.

3 – Enfin, on n’oublie pas d’investir dans un bon démaquillant ! Pour venir à bout du mica présent dans les textures poudres, préférez une eau micellaire ou un lait assez doux. Le blush crème s’enlèvera plus facilement avec un démaquillant duo de type biphasé ou avec une huile démaquillante adaptée à votre peau.

Vous êtes prêtes à sortir, le rose aux joues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *