choisir son fond de teint
Bien se maquiller

Choisir son fond de teint

La quête du teint parfait commence avant toute chose par le choix de la bonne routine de soins du visage : crème de jour, crème de nuit, sérum hydratant…et du bon démaquillant ! Le maquillage du teint n’aura qu’un meilleur rendu sur une peau belle et saine. Pour un make up zéro défaut, on choisit ensuite son fond de teint selon son type de peau, sa carnation et le rendu escompté.

Le fond de teint est le produit incontournable

Quelques conseils beauté pour ne plus vous tromper !

1 – ADAPTER LA TEXTURE A SON TYPE DE PEAU

En makeup, toutes les peaux n’ont pas les mêmes besoins. Qu’elle soit sèche, sensible ou sujette aux imperfections, soyez à l’écoute des besoins de votre peau afin d’adapter au mieux la texture, la couvrance et le fini du fond de teint à adopter.

J’ai la peau sèche

Les peaux sèches préfèreront un fond de teint fluide, à la texture hydratante et légère, qui ne marquera pas les zones de sécheresse et évitera les sensations de tiraillements. Il offre un résultat naturel, tout en transparence. Pour plus de confort, il est préférable de l’appliquer à l’éponge humide, comme le Beauty Blender, ou avec un pinceau duo fibre. On termine par un voile de poudre libre, et une pointe d’highlighter sur le haut des pommettes pour renvoyer la lumière avec subtilité. Enfin, un pschitt de brume hydratante viendra parfaire l’ensemble du maquillage du teint et apportera une dose d’hydratation supplémentaire.

J’ai la peau sensible

Les peaux sensibles peuvent miser sur un fond de teint minéral à appliquer après une protection solaire. Ses composants naturels issus des minéraux du sol laissent respirer la peau et la rendent éclatante de santé ! Pour atténuer les rougeurs, on mise sur l’application d’un correcteur à la texture fine – qui unifie sans se voir – ou l’utilisation d’une CC cream, qui corrige les différences de couleurs tout en apportant une couvrance légère à moyenne.

J’ai la peau mixte à grasse

Pour unifier une peau mixte à grasse, on dégaine son fond de teint poudre et son pinceau kabuki. Son pouvoir matifiant contrôle les brillances tout au long de la journée, sans étouffer la peau. Le fond de teint compact est aussi plus épais et apporte plus de couvrance, il est donc idéal pour camoufler les imperfections et apporte un résultat mat zéro défaut ! Les peaux mixtes ont la chance de pouvoir jouer avec plusieurs types de textures : on apporte le confort sur les joues avec un voile de fond de teint fluide posé à l’éponge et on unifie la zone médiane (front, nez, menton) avec un voile de poudre appliqué au kabuki.

J’ai une peau mature

Les peaux matures préfèreront un fond de teint à mi-chemin entre maquillage et soin, aux vertus anti-âge et au fini lissant. Choisi avec un spf pour ajouter une protection solaire, il maintient l’hydratation à la surface de la peau et révèle tout son éclat. Pour un résultat peau parfaite, on choisit plutôt une BB cream à la texture légère qui ne filera pas dans les ridules. Moins épaisse que le fond de teint, elle a l’avantage de moins marquer les traits.

Enfin, le fond de teint en stick peut s’adapter à toutes les peaux. Ultra pratique, il se glisse dans le sac à mains pour les petites retouches dans la journée !

2 – TROUVER LA BONNE TEINTE

Trouver la teinte idéale peut se révéler difficile, c’est pourquoi il faut impérativement la tester pour éviter les mauvaises surprises ! Pour cela, il suffit de repérer les zones les plus claires du visage – comme l’os de la mâchoire ou l’intérieur du poignet – et d’y appliquer une petite goutte du fond de teint choisi. Si aucune démarcation ne se dessine entre le visage et le cou, c’est la teinte idéale !
Si l’on hésite entre deux teintes, on préfèrera la plus claire que l’on réchauffera avec une pointe de bronzer. Surtout, il vaut mieux éviter de choisir une teinte plus foncée pour avoir bonne mine. Mieux vaut jouer avec un blush lumineux ou un peu de contouring, que de risquer un effet masque orangé !

Enfin, pour un résultat proche de la perfection, on n’oublie pas d’appliquer un voile de fond de teint sur le décolleté pour éviter les contrastes avec le visage et le cou.

Les sous-tons de la peau sont également à prendre en compte lors du choix de la teinte de notre fond de teint. Les peaux grises préfèreront les tons plutôt rosés pour apporter de l’éclat. Les peaux dorées aux sous-tons jaunes porteront mieux une teinte rosée alors que les peaux à rougeurs doivent à tout prix les éviter. Les beiges sont plutôt neutres et peuvent s’adapter à toutes les carnations.

Le petit conseil en + : puisque les besoins et la couleur de la peau changent tout au long de l’année, mieux vaut avoir deux fonds de teint dans sa trousse de maquillage : un plus clair et plus couvrant pour l’hiver, un plus foncé et à la texture plus légère pour les mois d’été !

3 – CHOISIR LE FINI PARFAIT

Il existe tout un tas de finis différents : mat, glowy, satiné… On le choisit en fonction de ses envies, du temps ou de notre mine du matin. Le fond de teint fluide peut offrir un fini mat ou lumineux, souvent satiné et naturel, il est assez modulable et facile d’application. La poudre compacte est plus matifiante et plus couvrante, mais peut aussi avoir un fini éclatant si on la choisit avec quelques irisés qui reflètent la lumière. Pour plus de légèreté et un résultat tout en transparence, on se tourne plutôt vers une BB crème (ou une crème teintée) et un petit voile d’anti cernes que l’on fixe avec une poudre HD.

Pour trouver le fini parfait qui saura révéler la beauté de notre peau, rien de mieux que de jouer avec le makeup et tester différents produits, au gré de nos envies !

Enfin, pour parfaire le travail du teint, on n’oublie pas de remplir ses sourcils et de choisir un rouge à lèvres adapté à la couleur de sa peau !

4 – UTILISER LE BON OUTIL

Le fond de teint peut s’appliquer au doigt, à l’éponge, ou au pinceau. Là encore, on choisit son outil en fonction du rendu souhaité et de la texture utilisée. L’application au doigt reste fastidieuse parce-que peu précise. Les pinceaux sont des alliés de choix : le kabuki permet de fondre les textures poudres avec facilité tandis que le pinceau plat s’adapte parfaitement aux textures crémeuses et étire la matière sans faire de trace, le duo fibre est parfait pour un résultat naturel et convient à l’application des fonds de teint les plus fluides. Pour un teint zéro défaut, rien de mieux que l’éponge humide : plus simple d’utilisation que le pinceau – qui demande un peu de dextérité pour éviter les traces – l’éponge permet une application rapide et un rendu ultra naturel. On dépose une noisette de fond de teint sur le dos de la main, on prélève la matière avec un Beauty Blender humidifié, on tapote le produit sur l’ensemble du visage et le tour est joué !

Enfin, que l’on utilise un pinceau ou une éponge, on n’oublie pas de nettoyer ses outils quotidiennement pour éviter la prolifération des bactéries qui peuvent être responsables de l’apparition d’imperfections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *