#Makeup

A tout maquillage ses pinceaux

pinceau maquillage

A tout art son outil de prédilection : le maquillage n’échappe pas à cette règle puisque son rendu final dépend avant tout du choix des pinceaux utilisés pour appliquer ses fards à paupières, son fond de teint ou son blush… Eh oui, au placard l’application au doigt ou à l’embout-mousse de notre enfance ! Beauty addict ou non, installez-vous confortablement devant votre coiffeuse et dégainez votre accessoire de pro : le pinceau !

1 – POILS NATURELS OU SYNTHETIQUES ?

Avant toute chose, il est important de noter qu’il existe deux types de poils, qui vont conditionner l’application du maquillage. En poil naturel ou synthétique, on choisit son pinceau selon la zone du visage concernée mais aussi selon les textures utilisées.

° les poils naturels : très doux, ils permettent de maquiller le teint ou les yeux de manière diffuse, tout en légèreté. Le pinceau en poils naturels est à privilégier pour l’application de matières poudreuses comme le blush, la poudre bronzante ou la poudre libre. Ce sont les pinceaux de maquillage qui permettent le résultat le plus naturel, mais attention, ils ne sont pas cruelty free ! Fabriqués depuis les poils de chèvre, de poney ou encore d’écureuil, ils sont également plus coûteux et demandent un entretien particulier.

° les poils synthétiques : plus denses que les poils naturels, les poils synthétiques sont généralement fabriqués à partir de fibres de nylon. Plus précis et plus résistants, ils sont idéaux pour appliquer les matières crémeuses et les textures grasses comme l’anti-cernes, le fond de teint liquide, le correcteur ou encore le rouge à lèvres. Ces pinceaux sont également plus simples à nettoyer puisqu’ils ne retiennent pas l’humidité et sèchent à vitesse grand V !

2 – A CHAQUE ZONE DU VISAGE SON PINCEAU

LE TEINT

On ne le répètera jamais assez : pour un make up réussi, misez tout sur le maquillage du teint ! Après le choix de vos soins du visage, le travail du teint est LE secret pour avoir bonne mine toute l’année. Pour un résultat naturel, le fond de teint s’applique en voile léger, avant de corriger les rougeurs et reliefs avec un correcteur.

Le pinceau à fond de teint se choisit en fonction de la matière que vous allez appliquer sur votre visage (poudre ou crème, légère ou plus épaisse) et de la couvrance que vous désirez. Pour l’application du fond de teint fluide, le pinceau plat permet d’étirer la matière tout en gardant une forte couvrance. Il est idéal pour travailler sur de larges zones plates du visage, comme le front. Pour un résultat naturel, privilégiez le pinceau duo-fibre. En combinant deux types de poils, il permet une diffusion de la matière tout en légèreté et une couvrance plus en transparence. Pour le fond de teint liquide ou la BB crème, le pinceau œuf évite les petites traces disgracieuses. Sa forme est parfaite pour travailler avec précision ! Enfin, le pinceau kabuki est quant à lui idéal pour le fond de teint poudre puisqu’il accroche la matière et la diffuse en un halo des plus naturels !

L’application de l’anticerne nécessite l’utilisation d’un pinceau doux, pour ne pas agresser la peau fragile et délicate du dessous de l’œil. Choisissez des poils plus fins et plus longs, mais suffisamment denses pour apporter la couvrance dont vous avez besoin. L’application à l’éponge humide est également conseillée pour fondre le produit dans la peau, sans alourdir le regard.

Le correcteur doit à l’inverse être appliqué avec un pinceau à poils courts et fermes pour permettre aux pigments d’adhérer à la peau et de couvrir les petites imperfections.

Vient ensuite l’étape de la poudre ! Qu’elle soit libre ou pressée, on choisit un gros pinceau fluffy qui applique les matières poudreuses uniformément, sans plâtrer. Pour les retouches en cours de journée, glissez un pinceau poudre rétractable dans votre trousse de maquillage : malin et pratique comme on aime !

Pour le bronzer ou la poudre de soleil, tout dépend du résultat escompté. Pour une technique de contouring, on privilégie un petit pinceau, précis et biseauté, pour marquer les zones de creux et le contour du visage, et apporter du relief. Pour un effet « sunkissed » retour de vacances, un pinceau duo-fibre permet de balayer la poudre bronzante en douceur et de créer un halo de couleurs tout en subtilité.

Le pinceau biseauté sert aussi à l’application du blush ou du fard à joues, puisqu’il permet de suivre la ligne de la pommette avec précision. On peut aussi le choisir rond pour ombrer le bombé de la joue.

Pour les amoureuses d’highlighter, ou enlumineur, le pinceau éventail est votre meilleur allié. Il diffuse les irisés tout en légèreté et suit parfaitement le haut de la pommette.

Le conseil en + : une fois le travail du teint terminé, vous pouvez estomper le tout avec un kabuki propre. Ce geste permet de fondre toutes les matières ente elles et de parfaire votre maquillage !

LES YEUX

Le maquillage des yeux est l’occasion de mettre sa créativité en jeu et de s’amuser avec les textures, les couleurs et les différentes techniques. Que vous collectionniez les palettes de maquillage ou non, choisissez les bons pinceaux yeux pour travailler vos fards facilement !

Le pinceau plat, court et carré, permet l’application de l’ombre à paupières en aplat. Si vous le choisissez en poils synthétiques, vous pouvez l’humidifier avant de le plonger dans votre palette : les pigments seront plus intenses et accrocheront mieux à la paupière mobile.

Le pinceau estompeur est l’accessoire de maquillage indispensable à tout make-up des yeux réussi. On le choisit long et fluffy, en forme d’œuf pour dégrader la matière, puis on estompe, on estompe, on estompe !

Pour le ras de cils inférieur, le pinceau crayon possède des poils courts qui permettent une application précise.

Avant les étapes indispensables du recourbe-cils et du mascara, voire parfois même de l’application des faux cils, vient l’art du tracé d’eyeliner ! S’il est liquide ou en gel, un pinceau fin spécifique vous aidera à tracer une ligne précise et une virgule fine. Si vous préférez un fard poudre humidifé, le pinceau fin biseauté, court et dense, sera votre meilleur allié pour un liner au rendu naturel.

LES SOURCILS

Se maquiller les sourcils est non seulement la grande tendance du moment, mais est aussi la touche finale pour un maquillage des yeux mis en valeur. Le sourcil doit être épilé en respectant sa ligne naturelle et la forme de votre œil, puis maquillé subtilement en fonction de sa couleur, et non celle de vos cheveux.

Si vous préférez remplir vos sourcils avec une poudre plutôt qu’un crayon, prélevez de la matière avec un pinceau synthétique court, dense et biseauté.

LES LEVRES

Pour un maquillage des lèvres au top, il ne suffit pas de dégainer son rouge à lèvres et de le mettre à même le raisin. On commence par un gommage au sucre et au miel qui élimine les petites peaux et permet d’obtenir un plus joli résultat que sur des lèvres abîmées. On pose ensuite un crayon à lèvres pour redéfinir les contours de la bouche, et on sort ses pinceaux !

En poil synthétique ou naturel, le pinceau à lèvres doit être fin pour permettre de délimiter avec précision les contours. On peut en utiliser un deuxième un peu plus fourni pour appliquer le rouge.

Le conseil en + : pour ajouter de la dimension aux bouches les plus fines, terminez par une petite pointe de gloss hydratant au centre des lèvres. Effet plumpy garanti !

3 – COMMENT LAVER SES PINCEAUX ?

Pour garder une peau belle et en pleine santé, il est indispensable de nettoyer ses pinceaux très régulièrement. A force d’être en contact direct avec la peau, ils renferment une quantité incroyable de bactéries qui se redéposent à chaque utilisation. Pour éviter leur prolifération et l’apparition de boutons et autres imperfections, il est donc capital de procéder à un lavage de vos outils au moins une fois par semaine !

Après chaque utilisation, utilisez un nettoyant en spray qui ne nécessite pas de passer le pinceau sous l’eau. Pulvérisez simplement le produit sur un mouchoir et frottez le pinceau délicatement pour éliminer le surplus de maquillage. Cette technique permet de garder vos pinceaux propres au quotidien mais ne se substitue pas à un nettoyage en profondeur.

Une fois par semaine, passez vos pinceaux sous l’eau tiède et faites mousse un savon doux ou un shampoing pour bébé au creux de votre main. Frottez ensuite sous le jet d’eau, jusqu’à ce que l’eau soit claire.

Posez ensuite vos outils à plat sur un tissu le temps qu’ils sèchent, ou munissez-vous de brush guards qui permettent de garder intacte la forme de vos pinceaux, après chaque nettoyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *